Ikken, des bijoux éthiques inspirés par le Niger…

Ikken (Unite Ethics n Design) est  une gamme de bijoux  tendance et présentant un design épuré inspiré de l’art Africain. Elle revêt des lignes minimalistes incarnées dans l’ébène, l’os, le galuchat et l’argent 999 millième. Ikken, en tamazegh, signifie “je peux le faire”.

La marque a été crée en 2005 par la société Artkem qui réunit deux garçons : Baptiste Bataille, styliste de mode, et Patrick Hamrouni, producteur d’événementiels. Georges Kamba, artisan Joaillier pour les grands noms de la place Vendôme à Paris, les a rejoint ensuite.

Les collections Ikken sont réalisées par des artisans bijoutiers touaregs  dans la coopérative Télit, située à Niamey au Niger, dans une démarche de commerce éthique.

La marque est soutenue par différents partenaires institutionnels français et internationaux, dont l’ONUDI (L’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel) et le CMCAN (Centre des Métiers du Cuir et d’Art du Niger).

Patrick et Baptiste ont mis en place un réel partenariat durable avec la coopérative Télit. Celle-ci est composée de 25 membres, dont 12 artisans joailliers actifs dans la production d’articles en bijouterie. L’objet de la coopérative est de mener et de développer des activités économiques, sociales et culturelles répondant aux besoins communs de ses membres et susceptibles d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. George Kamba assure la formation des artisans et le contrôle qualité des bijoux. La coopérative fixe elle-même les prix de la production. Artkem  préfinance les commandes jusqu’à 50% pour les gros volumes.

La plupart du temps, l’argent est recyclé et procuré au Nigéria, et parfois il vient neuf d’Europe. L’ébène est acheté neuf au Burkina Faso. L’os provient d’abattoirs de chameaux. Le galuchat d’une qualité incomparable, cuir de la raie, est acheté auprès des mêmes fournisseurs que ceux des grandes maisons du luxe. Le cuir est acheté en France. Les emballages sont fabriqués dans une structure d’insertion en France.

Le travail d’Artkem permet ainsi de garantir les principales valeurs du commerce équitable dont :

  • l’interdiction du travail des enfants
  • les conditions de travail décentes en accord avec les lois internationales
  • pas d’utilisation de couche chimique pour faire briller l’argent
  • pas d’ingrédient chimique pour la soudure des bijoux

L’objectif d’Artkem est de mettre en place à terme une structure et des outils modernes avec un accompagnement à la formation dont la qualité sera reconnue par les joailliers français. Ainsi,  un cahier des charges a été rédigé et l’ambassade de France est venue visiter la coopérative pour contrôler les conditions dans lesquelles les membres de la coopérative travaillent.

Retrouver tous les modèles : ici. Vous pourrez acheter certaines pièces de la collection, .

Source : So Capristi

About these ads
Ce contenu a été publié dans ...mode, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ikken, des bijoux éthiques inspirés par le Niger…

  1. Ping : PPR s’engage dans le développement durable… | Generation EcoGreen

  2. Ping : Carnet de route des marques de mode éthique… | Generation EcoGreen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s