Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres…(Ep 1)

Comme nous vous parlons assez souvent de la marque de cosmétique Lush, nous nous sommes dit qu’il était peut-être grand temps de vous expliquer les raisons d’un tel engouement pour cette enseigne d’Outre-Manche.

Fondée sur un modèle de développement durable unique, Lush compte parmi les marques de cosméthique vraiment engagée et responsable, avec la particularité de ne pas s’afficher comme telle sur des campagnes publicitaires (d’ailleurs inexistantes à ce jour), préférant le “shop et le street marketing” pour relayer ses valeurs éthiques et ses messages forts. Nous vous proposons ainsi un portrait de cette marque britannique implantée dans 48 pays avec ses quelques 800 boutiques (25 en France), qui offre un modèle inspirant en matière de RSE, en interne comme en externe. Démonstration en 10 points. Concept, composition des produits, packaging, engagement, campagnes communication, politique interne, etc., nous essayerons de passer en revue tous les éléments vertueux dont s’est dotée Lush pour devenir THE marque de cosméthique. Ensuite, ce sera à vous de juger et de tester…Lire la suite sur Génération Cosméthique.

About these ads
Ce contenu a été publié dans ...cosmétiques & parfum, ...de créer, Ils ou elles changent le monde à leur façon..., Je consomme autrement.... Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres…(Ep 1)

  1. Miyoucha dit :

    Lush je n’achète plus. Trop parfumé, je trouve l’odeur vraiment pénible à la longue quand on rentre dans leur boutique. Un peu comme lorsque je rentre dans un magasin Sephora.
    Je préfère largement les savons « naturels » et artisanaux au parfum plus discret (uniquement à base d’huiles essentielles – mieux sans huiles essentielles ni parfum). Par ailleurs leurs compo sont pas au top pour moi.
    Dans leurs savons on retrouve des musc synthétiques, ou encore de l’EDTA (difficilement biodégradable). Dans leurs shampoings solides (entre autres) on retrouve des SLS, que ce soit le sodium laureth sulfate et plus irritant encore le Sodium Lauryl Sulfate. Pour rappel ils sont reconnus irritants pour la peau, potentiellement allergènes, et pas optimum niveau biodégradabilité.

  2. Ping : Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres…(Ep 2) | Generation EcoGreen

  3. Ping : Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres…(Ep 3) | Generation EcoGreen

  4. Ping : Lush, portrait d’une cosméthique pas comme les autres…(Ep 4) | Generation EcoGreen

  5. Ping : Le Guide de la Beauté Engagée… | Generation EcoGreen

  6. Ping : Le Guide de la Beauté Engagée… | Generation EcoGreen | Un autre monde se dessine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s