Autolib et ses voitures électriques en libre-service se prépare pour l’automne 2011…

Et oui, le Vélib aura bientôt un grand frère ! Le projet Autolib est toujours en cours avec les 3 finalistes qui se disputent la première place : Bolloré et sa Blue car, le consortium Avis – RATP développement – SNCF – VINCI Park et sa Peugeot Ion et enfin le groupement VTLIB’ (Véolia transport urbain) avec sa smart. Le choix du lauréat est prévu pour la fin de l’année. Ce projet sera une première mondiale ! 3.000 véhicules électriques dans 1.000 stations dont 700 pour Paris, disponibles à partir de l’automne 2011.

…pourquoi ?

A Paris, 58% des habitants ne sont pas motorisés. Selon une étude de l’APUR (Atelier Parisien d’Urbanisme), une voiture passe 95% de son temps en stationnement. Quel gaspillage ! 16% des Parisiens s’en servent moins d’une fois par mois. Et cela leur coûte en moyenne 5.000 euros par an.

« 26% des Parisiens pensent se séparer de leur voiture en raison de son coût, des problèmes de stationnement et de son faible usage » estime l’APUR. Si cette partie de la population le faisait vraiment, il y aurait donc 150 000 voitures en moins dans la capitale. Ainsi la naissance d’Autolib’ donnera accès aux Franciliens à un nouveau mode de transport non polluant.

…où ?

Autolib’ est géré par un syndicat mixte. Celui-ci est présidé par Annick Lepetit, adjointe au maire de Paris chargée des déplacements. Il regroupe la capitale et 30 communes de la métropole parisienne, et la région Ile-de-France. On trouvera donc des voitures Autolib’ dans toutes les communes concernées.

…combien ?

1.000 stations et 3.000 voitures électriques seront disponibles. Un chiffre qui pourrait augmenter après l’ouverture du service. 700 stations seront installées à Paris (500 stations de 4 places et 200 stations de 10 places) et 300 stations seront disponibles sur les communes de banlieue.

…comment ?

Pour accéder à Autolib’, il faudra être titulaire du permis de conduire et souscrire un abonnement qui devrait être fixé entre 15 à 20 euros par mois. Puis, il faudra payer environ 5 euros par demi-heure d’utilisation. Des formules pour les étudiants, les familles ou encore les entreprises sont envisagées.

Il sera possible de déposer un véhicule dans une station différente de celle de départ (cela s’appelle la « trace directe »), le réserver à l’avance (par téléphone mobile ou Internet) ou le prendre directement sur une borne. Et pour faire le plein ? Des bornes seront en libre service dispersé aux 4 coins de la ville. A Paris, par exemple, 4.000 bornes de recharge seront accessibles. Et le service fonctionnera 24 h/24 et 7 jours/ 7 !

Cet article, publié dans ...sur la mobilité, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Autolib et ses voitures électriques en libre-service se prépare pour l’automne 2011…

  1. Francois R. dit :

    Bonjour, très sympa ton blog.
    En ce qui concerne l’Autolib’, je me demande ce qui va se passer quand les stations d’accueil seront pleines (un peu comme le Vélib’)…
    Comme ceci est fortement lié à la voiture électrique beaucoup de surprises nous attendent je pense.
    A+

  2. Ping : Autolib passe à la vitesse supérieure… | Generation EcoGreen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s