Barilla et sa recette pour manger ‘responsable’

Parce qu’il n’y a pas que les pâtes dans la vie, Barilla accompagne désormais votre alimentation quotidienne pour le meilleur et pour le pire ! Pour cela, son centre de recherche en nutrition a développé une double pyramide qui propose de mieux s’interroger sur le contenu de nos assiettes, en comparant les bienfaits nutritifs des aliments que l’on ingurgite à longueur d’année avec leur empreinte écologique.

Ainsi, elle vous guidera dans le choix de vos produits pour vous orienter vers ceux qui offrent le meilleur compromis, santé & environnement. Plutôt pas mal !

Promis, pas besoin d’être un mathématicien pour déchiffrer cette double pyramide, regardez, le principe est simple ! Chaque aliment est positionné en fonction de son pouvoir nutritionnel (teneurs en protéines, glucides, vitamines, etc.) plus ou moins sain pour la santé (pyramide alimentaire) et de son empreinte carbonée plus ou moins grande (pyramide environnementale, basée sur une analyse de cycle de vie).

On vous indique alors les quantités recommandées en fonction de ces deux paramètres. Pour découvrir les informations relatives à un produit, il suffit de passer le curseur de votre souris sur l’illustration de celui-ci. Apprenons à lire ensemble à travers un exemple. Vous souhaitez manger de la viande mais une petite voix vous murmure, est-ce bon pour ma santé et qu’en est-il des émissions CO2 ?

Plus besoin de vous torturez l’esprit, rendez-vous au sommet de la pyramide de gauche qui vous mentionne sa teneur nutritive et vous suggère de consommer préférentiellement de la viande blanche à la rouge. Mais du côté de sa pyramide voisine, vous pouvez lire Messieurs dames les carnassiers que la viande est très émettrice en matière de carbone. A vous maintenant de prendre la décision d’en consommez ou pas !

En conclusion de cette petite gymnastique culinaire, vous apprendrez que l’alimentation qui vous est recommandée pour ces vertus santé est celle dont l’impact environnemental est le plus faible, et inversement.

Quelle bonne nouvelle ! Et parce que le choix alimentaire de tout un chacun est responsable de 25% de ses impacts environnementaux, vous être libre maintenant de consommez « responsablement »… A bon entendeur, salut !

Cet article, publié dans ...alimentation & plaisir gustatif, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s