Cancun, quel fut le climat et pour quel verdict ?

 

Pour la 16ème Conférence des Parties à la convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique qui s’est déroulée du 28 novembre au 11 décembre à Cancún (Mexique), la négociation s’est terminée sur une note plutôt positive et envisage de bons augures. Les 194 pays membres sont parvenus, à l’issue de ces deux semaines de discussion, un an après la Conférence de Copenhague, à plusieurs décisions sur le régime de lutte contre le changement climatique après 2012. En quelques lignes, quel est le bilan ?

Les enjeux

L’enjeu principal de la conférence était de faire adopter par la convention-cadre des Nations Unies l’accord politique de Copenhague, et de décider de la suite à donner au Protocole de Kyoto dont la première période d’engagement s’achève fin 2012 (pour rappel, il prévoit que les pays riches réduisent leurs émissions carbones d’au moins 40%).

Les objectifs

Les objectifs de réduction des émissions des pays industrialisés pour 2020 sont désormais inscrits dans le cadre de la Convention climat, et un dispositif pour enregistrer et vérifier les actions des pays en développement est mis en place.

L’objectif de limiter à long terme l’augmentation de la température globale à 2°C est également inscrit dans le cadre de la Convention climat, en incluant la possibilité de renforcer en 2015 cet objectif à 1,5°C.

Les résultats

Dans les dernières heures de la négociation, la présidence mexicaine est parvenue à obtenir l’approbation de plusieurs décisions importantes :

– L’accord de Copenhague est désormais intégré à la Convention sur le climat, et plusieurs de ses recommandations pourront être mises en œuvre. Tous les pays (riches comme ceux en voix de développement) ont accepté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (même si aucunes réductions contraignantes n’ont été clairement fixées),

– Le Fonds vert pour le climat pour soutenir les projets, les programmes, et les politiques des pays en développement est créé, à hauteur de 100 milliards de dollars par an,

– Un comité pour l’adaptation aux effets du changement climatique est institué pour guider les actions des pays en développement,

– Mise en place d’un centre de technologie pour le climat pour développer le savoir-faire sur les nouvelles technologies vertes dans les pays en voie de développement,

– Le mécanisme de lutte contre la déforestation est lancé.

On peut donc dire que c’est plutôt un succès puisque les récalcitrants de Copenhague, également les premiers responsables du changement climatique (comme les Etats-Unis, la Russie, la Chine et le Japon) se sont montrés favorables à de significatives avancées.

Suite au prochain épisode, c’est-à-dire l’année prochaine au sommet de Durban, en Afrique du sud.

Publicités
Cet article, publié dans ...sur le climat, Je m'informe..., Je vais à des événements, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Cancun, quel fut le climat et pour quel verdict ?

  1. Liliane B. dit :

    en attendant on se pêle, breu…, allez je monte le chauffage de 2°C pour me préparer au réchauffement climatique, bon OK juste 1,5°C

  2. Ping : Le sommet de Cancun s’ouvre dans un climat pessimiste | Generation EcoGreen

  3. Ping : La Boule dB, absorbeur de pollution sonore at home ! | Generation EcoGreen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s