Le bonus écologique : un devenir plutôt minus !

Fin 2010, le gouvernement publiait au Journal officiel une nouvelle, pas des meilleures, avec un décret durcissant sévèrement les conditions d’octroi du bonus écologique en 2011. Il semblerait que plusieurs dispositions inscrites au Grenelle de l’Environnement en 2007 soient en train de faire marche arrière…

Au programme des suppressions, on compte notamment celle de l’aide de 2.000 euros versée pour l’achat d’un véhicule fonctionnant au Gaz de Pétrole  Liquéfié (GPL), ou au gaz naturel. Pour les voitures, dites classiques, mais à visée plus écologique, le bonus de 100 euros pour l’achat de voitures émettant entre 116 et 125 grammes de CO2/km sera supprimé.

Au programme des réductions, les aides allouées pour l’achat de véhicules hybrides (électricité et carburant) se verront amoindries. L’aide du gouvernement également moins généreuse en fonction des seuils d’émission de dioxine de carbone en gramme par kilomètre (CO2/km). Dorénavant, il faudra un véhicule émettant de 91 à 110 g pour espérer acquérir un bonus de 400 euros alors qu’auparavant la prime était de 500 euros pour les voitures de 96 à 115 g. On régresse, on régresse ! La prime de 800 euros sera versée pour les véhicules émettant de 61 g à 90 g, alors qu’elle avait été fixée ultérieurement à 1.000 euros, et qu’elle concernait les véhicules émettant de 61 et 95 g.

Concernant les véhicules hybrides, pour recevoir une prime de 2.000 euros, il faudra désormais disposer de voitures émettant moins de 111 g contre 135 g jusuq’à présent.

Ahh, et quelle bonne nouvelle, pour soutenir l’essor du véhicule électrique, le gouvernement maintiendrait la prime de 5.000 euros pour les voitures émettant moins de 60 grammes de CO2/km. Fantastique ! Mais, car il y a toujours un mais, ce sera seulement pour l’achat de véhicules commandés à compter de 2011 donc trop tard si vous aviez passé commande avant cette date !

A partir de 2012, le gouvernement imposera des malus plus progressifs « dans un souci d’équilibre financier comme pour tenir compte des évolutions technologiques des modèles fabriqués« . Ainsi, il y aura par exemple un malus de 2.600 euros « dès 231 grammes de CO2/km au lieu de 241 grammes de CO2/km ». Waouh, énorme, quelle progression…

Il ne nous reste donc plus qu’une seule alternative à tout cela, rouler en calèche ! Là au moins, on n’est sûr que l’empreinte carbone sera des moindres.

Affaire à suivre…

Cet article, publié dans ...sur la mobilité, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s