PPR s’engage dans le développement durable…

Quinze ans après la signature de la première charte éthique du groupe PPR (anciennement Pinault-Printemps-Redoute), son PDG  a annoncé une volonté d’intégrer le développement durable dans son modèle d’entreprise. Ainsi François-Henri Pinault (PDG) et Jochen Zeitz (CEO de Puma, responsable de la division sport&lifestyle), qui vient de prendre le nouveau poste de CSO (Chief Sustainable Officer), ont présenté leurs initiatives et leurs volontés en matière de développement durable.

Sous le nom de PPR Home, pour faire écho, semble-t-il, au film « Home » réalisé par Yann Arthus-Bertrand et financé par le groupe en 2009, ce grand projet a pour « ambition d’établir des nouveaux standards en matière de développement durable et de pratiques professionnelles dans les secteurs du luxe, du sport&lifestyle et du retail« . PPR compte sur son large portefeuille de marques (Gucci, Puma, Bottega Veneta, YSL, etc.) pour convaincre fournisseurs et distributeurs de soutenir ce projet.

PPR a déjà conditionné une partie de la rémunération variable de ses 140 cadres dirigeants à l’atteinte d’objectifs fixés en matière de développement durable. Mais cette fois, il souhaite accélérer le processus et veut surtout rappeler que le développement durable est créateur de valeur. « Ma vision stratégique pour PPR s’appuie sur la conviction profonde que le développement durable crée de la valeur. Il peut – et doit – conduire à un nouveau modèle d’entreprise particulièrement ambitieux, et devient un véritable levier de compétitivité pour nos marques« , estime François-Henri Pinault. Si chaque marque du groupe a déjà pris des initiatives pour la protection de l’environnement, avec par exemple le linge bio de la Redoute ou le téléphone Puma muni de capteurs solaires, désormais le groupe français ambitionne de repenser son modèle d’organisation et de travailler de façon réellement transversale les problématiques de l’amont au point de vente.

PPR Home est en passe de s’équiper, avec une quinzaine de personnes à temps plein et un réseau de spécialistes, tous dédiés à la mise en place d’une réelle politique de dd, mais surtout un budget de 10 millions d’euros par an, réévalué chaque année en fonction de l’évolution des dividendes. Pour l’heure, PPR a lancé son « creative sustainability lab« , en partenariat avec Cradle-to-Cradle, qui fournit notamment un cadre de réflexion et une méthodologie d’éco-conception. Les premiers projets concerneront le développement de produits et l’aménagement de magasins. « Les entreprises sont les mieux placées pour apporter les changements. Il faut repenser les business models conventionnels« , a rappelé Jochen Zeitz.

Puma devrait montrer la voie avec son rapport annuel qui devrait intégrer les notions d’exploitation des écosystèmes et de l’empreinte écologique. L’objectif est clairement d’inciter les actionnaires à regarder aussi de plus près le capital naturel qui doit être préservé pour assurer la pérennité de la valeur de l’entreprise.

Ainsi PPR a franchi la première étape, la route sera encore longue mais au moins, elle semble prise dans le bon sens…

Source : FashionMag


Publicités
Cet article, publié dans ...mode, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour PPR s’engage dans le développement durable…

  1. Ping : Puma s’engage pour les écosystèmes naturels… | Generation EcoGreen

  2. Ping : « Give Jeans a chance  avec Volcom, pour les sans-abris… | «Generation EcoGreen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s