Salon Planète Durable 2011, alors c’était comment ?


Vendredi 1 Avril 2011. A l’occasion de l’ouverture de la Semaine Nationale du Développement Durable, nous avons fait un petit tour au Salon Planète Durable. Nous vous proposons une visite guidée de notre parcours et quelques témoignages récoltés, à droite et à gauche…

Dès l’entrée du salon, nous sommes accueillis par Eco-Emballages. Ici siège un grand panneau où l’on retrouve un petit jeu sur la durée de vie des déchets qui mettent, de quelques mois à plusieurs années, pour se décomposer et disparaître de la surface de la planète.

Une gentille demoiselle nous remet une sorte de mémo pour apprendre à trier ou jeter. Sous forme circulaire, ce petit objet aimanté que l’on peut facilement accrocher sur son frigo, permet de nous aider à mieux trier. Papiers, cartons, métaux, ordures ménagères, etc., les principaux constituants de nos poubelles sont passés en revue pour nous conseiller dans le meilleur choix à faire : jeter ou trier !

Notre attention fut ensuite captée par un attroupement de jeunes (d’ailleurs, nous furent surpris de voir la quantité de jeunes présents sur ce salon) au stand de Suez Environnement/Lyonnaise des Eaux. Ici se déroule un jeu destiné à montrer la différence (ou pas) entre l’eau du robinet et celle en bouteille. Nous nous prêtons, bien-entendu, au jeu et testons les 3 différentes eaux. Nous n’avons pas su percevoir la différence, et pour cause, nous sommes des fervents buveurs d’eau du robinet ! A côté de nous, un jeune homme s’approche du stand, en demandant, « Qu’est-ce qu’elle a cette eau, elle est bio ? », intéressant, ça existe ? Une gourde nous a tout de même été offerte, parfait, voilà une bouteille d’eau à vie pour nos séances de sport !

Toujours sur le thème de l’eau, nous avons fait une petite halte au stand Eau de Paris. Là, un Quizz Ecogestes, en 10 questions, nous a permis de tester nos connaissances en la matière. Et là encore, une petite gourde écologique designée par Starck nous a été remise. Voilà maintenant une bouteille pour le travail. Cette fois-ci, nous sommes équipés pour l’année !


Ensuite, nous nous sommes arrêtés au stand de NewTree qui propose des chocolats aromatisés, pas comme les autres. Vendus en tablettes ou en pâte, ils sont associés à des plantes aux vertus nutritionnelles.

Sans nous y arrêter, nous avons aperçu le stand de Jacques Vabre qui propose ses 3 récoltes bio (doux, équilibré et corsé) et des dégustations.

Chemin faisant, nous sommes amusés, par un groupe de 3 jeunes qui passe pas loin de nous, et débat sur des sujets écolo, comme l’automobile hybride et leur performance…

Puis, un arrêt obligé à la mini expo « Vive le monde après ! », qui présente les dernières smart green innovations comme :

– la water bobble,

– les dernières nouveautés pour cuisinier chez Seb (l’autocuiser Acticook Eco Energy) et Tafal et ses produits Natura (poêle et spatules Enjoy),

–  les carafes Eau de Paris designé par Pierre Charpin,

– l’arbre solaire, en bambou, chargeur de téléphone,

– le zelfo, une matière rebelle présentée par Green Factory

– un bateau solaire,

– une chaise longue en rotin et la lampe balance de Fritsch-Associés (désolé, on n’a pas d’images à vous montrer, mais pour info ce sont eux qui avait présenté l’an passé le vélo tout bamboo)

–  un barbecue solaire très design (disponible chez Nature & Découvertes)

Nous avons ensuite découvert le nouveau soda écologique Com and B de la Compagnie des Boissons Ecologiques. Nous avons rencontré Hervé Sagnier, un des associés de la société. Nous vous raconterons cette rencontre dans un prochain billet.

Un passage chez 1001 innovations nous a permis de prendre connaissance des dernières nouveautés écologiques de cette entreprise online, comme le purificateur d’air Revitalisor Bio 5, qui fonctionne à l’eau (et à l’énergie bien-sûr, mais à basse consommation), les radio-réveils solaires, les rechargeurs de piles solaires, etc…

Les associations étaient plutôt bien représentées avec Greenpeace, Sea Sheperd, WWF, FNE. On encore CO2 solidaire, premier portail de compensation en France. Une opération à but non lucratif, mise en œuvre par le GERES. Rire pour la planète, l’association fondée par Marc Jolivet, dont la vocation est d’éduquer les enfants et leurs parents aux gestes écologiques de tous les jours. Recyclage Solidaire, un réseau associatif national pour la collecte et le recyclage au profit de projets associatifs. Il récupère dans les entreprises, les cartouches d’encre d’imprimante, les téléphones portables et tous les accessoires connexes (chargeurs et petits transformateurs, câbles d’alimentation et fils électriques), les ordinateurs fixes et portables, (fonctionnels ou non), et les imprimantes. Les gains de ces collectes sont reversées à des associations environnementales/sociales sélectionnées par la société.

Planète bureau était là pour faire découvrir sa série caméra café version écolo. Bioviva présentaient ses derniers jeux écologiques.

Au rayon cosmétique, Little Big Bio, la petite société située dans l’Hérault, mettait en avant sa gamme de produits biologiques et issus du commerce équitable, ayant pour thème l’Afrique Noire. Nous avons également découvert Biolo, une marque qui existe depuis 2008 et possède une gamme courte de 4 produits pour le visage, certifiés par Cosmébio/Ecocert : crème jour & nuit, une eau et un lait végétal démaquillant, un après rasage. Un fluide universel corps à venir.

Weleda, une des marques de cosmétique les plus Développement Durable, à nos yeux, avait même pensé son stand ‘durablement’ avec un revêtement de sol en fibre de gramines poussant dans les marécages (sea grass naturek).

Au rayon de mode, nous avons croisé sur notre chemin For Your Earth (FYE), la marque de chaussures branchées éco-conçues, qui respecte l’environnement, le consommateur et les conditions de travail. FYE, c’est une démarche globale avec l’utilisation de matériaux recyclés et de coton biologique, la compensation des émissions de carbone et 5% du prix reversé à l’amélioration des conditions de travail. FYE ouvrira sa boutique en ligne le 30 Avril prochain.

Pour les bijoux et la décoration, la boutique éthique, Marron Rouge exposait ses objets en matières naturelles et recyclées, ses accessoires de mode… un portefeuille en ceinture de sécurité recyclée, une housse de téléphone en chambre à air recyclée, des dessous de verre en papier journal recyclé…La boutique propose de nombreux produits en provenance d´Inde et issus du commerce équitable.

Etait également présent Remise à Flot, un chantier d’insertion de La Rochelle, en lien avec la filière nautique s’inscrivant dans un contexte à la fois social, écologique et économique. Parmi les différentes activités de ce chantier, l’atelier de création marine réalise des produits uniques et originaux. Sacs et bagageries, sont issus de matières recyclées, telles que voiles, kakémonos, bâches de camion, vestes de feu ou bien combinaisons en néoprène. Ainsi, Remise à Flot est devenue une marque.

Sans oublier, les Bio Gosses, l’enseigne parisienne entièrement dédiée aux produits bio pour les enfants de zéro à douze ans et leurs mamans.

Toujours pour les enfants, du linge de lit chic, poétique et bio, Batchi Batcha en a fait son affaire. Surprenant comme nom de marque, et bien pour la petite anecdote, ça veut dire « Fille Garçon » en hindi. Selon une démarche responsable, la petite entreprise fabrique tout en Inde, avec des hommes et des femmes connus par la créatrice. Ceux qui tissent et impriment le coton, de même que les brodeuses travaillent dans de bonnes conditions, ont des vacances etc. Le résultat en coton 100% bio (labellisé GOTS) est un tableau aux couleurs apaisantes, et si doux.

Nous avons aussi testé les produits certifiés Ecocert/Eco Control de Bioproline pour un nettoyage naturel des matériaux en cuir. Un peu de cire d’abeille, de l’huile de jojoba et vos chaussures sont nettoyées et imperméabilisées pour plusieurs jours ! 25 euros le pot d’une durée de vie de 3 ans.

Nous nous sommes enfin arrêtés prendre quelques rafraîchissements, le temps de faire connaissance avec la machine SodaStream, qui permet de gazéifier l’eau du robinet, faire des sodas, quoi ! Basée sur un système de recharge de CO2, celle-ci fonctionne sans électricité et permet de faire une multitude de bulles dans une eau que vous pouvez aromatiser avec les concentrés saveurs que propose la marque.

Fin du périple.

Autre vision du salon en images :

En gros, Planète Durable, c’était plein de découvertes aussi surprenantes, enrichissantes qu’écologiques ! Un seul regret, un salon de petite taille, mais vivement l’année prochaine pour sa 5ème édition !

Publicités
Cet article, publié dans Je vais à des événements, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Salon Planète Durable 2011, alors c’était comment ?

  1. buy anabolic dit :

    Vous avez fait quelques points de premier ordre là. Je regardais sur le web pour la question et trouve la plupart des personnes vont de pair avec avec votre site web.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s