Marks & Spencer propose une ligne de lingerie « compensée carbone »

Dans la déferlante des vêtements issus d’une démarche en faveur du développement durable, on connaissait le bio, l’éthique (commerce équitable), la compensation d’eau (avec la jeune marque O Coton) et voilà maintenant la compensation carbone, signée Marks & Spencer !

Cette dernière vient tout juste de lancer ‘Autograph Leaves’, une ligne de sous-vêtements pour ces mesdames : 4 soutiens-gorge, 3 culottes et 2 porte-jarretelles, ayant été conçue selon une approche de compensation carbone, approuvée par le Carbon Trust. Tous les modèles seront blancs avec une dentelle inspirée des feuillages tropicaux. Mais par contre, bonne nouvelle, la marque commercialisera ses pièces au même prix que le reste des collectionsc: soit environ 25 euros pour un soutien-gorge, la moitié pour une culotte.

Pour ce faire, l’enseigne anglaise produit ses lignes dans une « usine modèle », au Sri Lanka en fonction depuis 2008, où l’impact de la production est déjà minimisé par des installations « éco-friendly ». En fonctionnant avec sa propre production d’électricité (alimentée par des énergies renouvelables), elle en dépense ainsi 33% de moins qu’une usine textile classique.

La marque a fait appel à « The Carbon Trust Footprinting Certification Company », un organisme britannique indépendant (dans l’esprit de Pur Project de Tristan Lecomte en France) pour mesurer l’impact global de cette nouvelle ligne, tout au long de son cycle de vie, de la fabrication à l’utilisation et l’entretien par le consommateur, sans oublier la phase de transport. Et pour compenser cette empreinte écologique mesurée (soit les 77% restants), M&S a lancé un programme de reforestation via l’association « Conservation Carbon Company ».

L’enseigne a donc choisi d’agir au niveau de la région de leur « usine modèle » et s’engage ainsi à planter quelque 6000 arbres dans cette zone touchée par la déforestation. Un quart de ceux-ci sont des arbres fruitiers devant permettre de relancer l’activité de neuf agriculteurs locaux.

Mike Barry, responsable du secteur développement durable chez M&S, explique qu’en raison de la complexité de leur fabrication, les soutiens-gorge sont un bon moyen de tester la neutralité carbone d’un produit et qu’à l’avenir, l’enseigne va essayer de fabriquer davantage de vêtements neutres en carbone. « Nous ne voulons pas que ces produits restent dans un coin dans les magasins. Nous devons fabriquer tous nos produits de façon responsable. »

Marks & Spencer s’engage ainsi aujourd’hui à ce que tous ses produits comprennent un « aspect durable » et répondent au fameux « Plan A » d’ici 2020, « sans préciser toutefois sous quelle forme et dans quelle mesure ».

Source : fashionmag

Advertisements
Cet article, publié dans ...mode, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s