Relais & Châteaux, dans la série des bons exemples à suivre (Episode 2)

Il y a un an aussi, les Relais & Châteaux, se sont engagés à ne plus proposer dans leur menu de thon rouge et à s’approvisionner exclusivement en produits de la mer non menacés. Soient 475 restaurants gastronomiques et hôtels de charme qui se sont vu privés de ce poisson en danger. Car aujourd’hui, un kilo de thon représente 15 kg de poissons sauvages pêchés par des bateaux minotiers au niveau des côtes du Sénégal et d’Amérique du Sud en ruinant la pêche locale. Olivier Roellinger, vice-président des restaurants, estime que la limitation de ce fléau est de la responsabilité des grands chefs, notamment en Europe, où la moitié des produits de la mer sont consommés au restaurant.

Plus d’infos, ici.

 Source : Shi-Zen, N°1, Avril 2010

Publicités
Cet article, publié dans ...alimentation & plaisir gustatif, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s