«Tous au Larzac», ou quand un havre de paix renait de l’intelligence collective…

C’est un grand message d’optimisme, de solidarité et d’espoir que nous livre le documentaire réalisé par Christian Rouaud, Tous au Larzac, en mettant en scène le récit de ces hommes et de ces femmes qui se sont battus ensemble, main dans la main, sans jamais renoncer.

Le synopsis : Marizette, Christiane, Pierre, Léon, José… sont quelques uns des acteurs, drôles et émouvants, d’une incroyable lutte, celle des paysans du Larzac contre l’Etat, affrontement du faible contre le fort, qui les a unis dans un combat sans merci pour sauver leurs terres. Un combat déterminé et joyeux, mais parfois aussi éprouvant et périlleux. Tout commence en 1971, lorsque le gouvernement, par la voix de son ministre de la Défense Michel Debré, déclare que le camp militaire du Larzac doit s’étendre. Radicale, la colère se répand comme une trainée de poudre, les paysans se mobilisent et signent un serment : jamais ils ne cèderont leurs terres. Dans le face à face quotidien avec l’armée et les forces de l’ordre, ils déploieront des trésors d’imagination pour faire entendre leur voix. Bientôt des centaines de comités Larzac naitront dans toute la France… Dix ans de résistance, d’intelligence collective et de solidarité, qui les porteront vers la victoire.

Lundi dernier, pour son avant première, toute l’équipe était présente au cinéma des cinéastes (Paris, 18ème) pour répondre aux questions des spectateurs. C’est un tonnerre d’applaudissement qui a clôturé la séance : une atmosphère de jovialité et de bonne humeur régnait dans la salle. Tour à tour, les acteurs se sont exprimés pour apporter un complément d’information, avec sérénité et humour. Parmi un public plutôt trente-quarantenaire, un jeune d’une vingtaine d’année s’est risqué à demander (tout hésitant) si un tel combat,  était encore possible de nos jours.  La réponse fut unanimement affirmative mais à condition de ré-inventer..!

Nous vous laissons découvrir quelques réactions à chaud, ici

 

Publicités
Cet article, publié dans ...culture &Co, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s