Greenpeace, le prix d’une vérité qui dérange…

4 à 6 mois avec sursis et 1.000 à 1.500 euros d’amende : voilà les réquisitions du procureur du tribunal correctionnel de Privas, mardi 24 janvier, contre les deux militants Greenpeace qui se sont introduits dans la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) le 5 décembre 2011. Ce sont les mêmes réquisitions que celles du procureur du tribunal de Troyes, devant lequel comparaissaient vendredi 20 janvier neuf de leurs camarades, pour s’être introduits dans la centrale de Nogent-sur-Seine (Aude). Lire la suite, ici.

Advertisements
Cet article, publié dans ...de militer, ...sur les énergies, Ils ou elles changent le monde à leur façon..., Je m'informe..., est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s