Le Festival International du Film de l’Environnement, arrêt sur images…

Dans le cadre de la 29ème édition du Festival International du Film d’Environnement (FIFE) qui se déroulait début Février, à Paris, le grand public (de tout âge) était invité à venir découvrir plusieurs films et documentaires – gratuitement – dont les messages avaient tous pour vocation de réveiller le citoyen qui sommeille en chacun de nous. Même les bambins avaient leur propre éco-programmation animée, pour une sensibilisation dès le plus jeune âge.

Contemplative ou militante, avec le développement durable pour toile de fond, chacune des séquences filmées aux quatre coins du monde, avec un budget minimaliste pour certains (et un effet maximaliste sur les esprits), mettait en images des solutions exemplaires ne demandant qu’à se multiplier. Ou au contraire, elle mettait le doigt sur bon nombre de réalités, perçues comme entraves à un futur meilleur et désirable, notre futur….

Des réalités qui bien souvent dérangent, raison pour laquelle nous ne  retrouverons sans doute jamais sur le grand écran la plupart des documentaires ou films, le politiquement correct étant de rigueur. Heureusement, la plupart des réalisateurs présents sur les lieux nous ont promis leur diffusion prochaine sur la toile et comptent sur le syndrome viral du partage.

A l’approche du sommet de la terre Rio+20, les oeuvres présentes au FIFE abordaient tous les sujets qui font actuellement la une, à savoir : l’eau, l’agriculture, la biodiversité, le nucléaire, les énergies renouvelables, le réchauffement climatique, la gouvernance,  etc., pour lesquels les réalisateurs appellent les citoyens à réfléchir quant à la place de l’homme sur la Planète et au coeur de ces sujets, et prendre acte…

Parmi les 116 films & documentaires venant de 34 pays différents, dont certains ont été projetés à guichet fermé (dénotant une prise de conscience de plus en plus prononcée de la société civile), nous vous présenterons prochainement notre petite sélection. Au programme : « République de la Malbouffe », « Water on the Table », « Chercher le courant » et « Lovemeatender ».

En attendant, retrouvez le programme du FIFE, ici, et n’hésitez pas à (re)découvrir ces documentaires qui méritent vraiment plus qu’un coup d’oeil…

Publicités
Cet article, publié dans ...de militer, ...et à leur échelle !, ...sur l'agriculture, ...sur l'habitat, ...sur la mobilité, ...sur la pollution, ...sur la solidarité, ...sur le climat, ...sur les énergies, ...sur les ressources, Ils ou elles changent le monde à leur façon..., Je m'informe..., Je vais à des événements, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Festival International du Film de l’Environnement, arrêt sur images…

  1. Ping : République de la Malbouffe, une (autre) TVA qui dérange… | Generation EcoGreen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s