République de la Malbouffe, une (autre) TVA qui dérange…

Vous en avez peut-être entendu parler. Vous l’avez peut-être déjà visionné dans le cadre du FIFE, ou via sa version DVD distribuée dans un des numéros du magazine Rue 89. Ou alors vous cherchez encore, tant bien que mal, une salle de cinéma pour pouvoir aller le voir. Mais vous ne le verrez surement jamais sur le grand écran. Et pourtant, il mérite qu’on en parle. “République de la Malbouffe”, c’est le type de film-documentaire qui vient mettre le doigt là où ça fait mal. Zoom sur une histoire qui dérange…

…racontée par un restaurateur originaire du Lot & Garonne, façon Michael Moore. Propriétaire de 5 restaurants sur Paris, Xavier Denamur a troqué ses couverts pour la caméra, le temps d’une séquence révélations, à la saveur toute autre que celle de ses plats. Caviar pour les uns, malbouffe pour les autres, c’est le message que souhaite délivrer ce film, rapport à la baisse de la TVA dans la restauration, survenue en 2009 en pleine crise financière. A travers plusieurs témoignages, ce restaurateur indépendant nous montre comment le gouvernement a réussi a transformé, avec cette mesure, la devise de la république française traditionnelle par sa version moderne, ainsi rebaptisée pour l’occasion : “Obésité, Opacité, Précarité”. Il explique trois raisons à cela.

Pour lui, cette baisse de la TVA aurait profité uniquement aux grandes chaînes de restauration rapide avec leur nourriture industrielle et aseptisée à la MacDo et cie (Quick, Hippotamus, Bistrot Romain, etc.).

Elle n’aurait en rien (ou très peu) rempli ses objectifs de départ, à savoir la baisse des prix à la fourchette et l’augmentation des salaires du personnel en cuisine. Ces derniers qui pourtant s’acharnent non pas 35h mais plutôt près de 48h dans les restaurants où la qualité est au menu.

Et enfin, face aux 80% de restaurants qui se contentent de servir des plats tous prêts et réchauffés pour ses clients (et oui, ça coupe l’appétit d’un coup ?!), il reproche au système actuel, le manque de transparence imposée aux restaurateurs quant au lieu de confection des dits plats. Comment combler ce vide informatif attestant la provenance, la fraîcheur et la qualité des denrées qui finiront dans nos assiettes ? En d’autres termes, il souhaiterait que le gouvernement légifère l’obligation de délivrer plus d’informations pour le consommateur (une loi serait d’ailleurs en attente) : plat frais mijoté sur place ou plat emballé, surgelé, décongelé, déballé, réchauffé et mis sur l’assiette avec une jolie décoration ?, et remette cette TVA sur la table !

C’est une plongée dans les cuisines des restaurants sans cuisiniers ni produits frais, que nous offre ce reportage aux images vraiment peu appétissantes…

Un des moments mythiques, ou devrais-je dire invraisemblables du film. Celui où le restaurateur discute avec un commercial-fabricant de plats tous prêts au service à destination des restaurants. Ce dernier, pourtant informé de la présence de la caméra, s’exclame sans scrupule aucun : « L’information, les gens l’interprète pas, c’est pas leur métier ! Les gens sont là pour avoir du plaisir, ne leur dit pas comment s’est fait ! ». Quand on a dit ça, ma fois, on a tout dit…

Un film qui oeuvre en somme pour une nouvelle TVA dans la restauration : Transparence comme Valeur Ajoutée !

En attendant de pouvoir le voir en vrai, retrouvez la bande annonce ici et un extrait par .

Publicités
Cet article, publié dans ...alimentation & plaisir gustatif, ...de militer, Ils ou elles changent le monde à leur façon..., Je consomme autrement..., est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s