La Cosmétique Bio mieux définie par une norme ISO…

Alors que la cosmétique naturelle et bio continue son ascension avec une croissance constante depuis 2005 (avoisinant les 25% par an en France), et séduit de plus en plus de consommateurs, beaucoup d’entre eux sont encore perdus dans la foire aux labels attestant leur caractère bio. Parmi ces derniers, les plus présents sur le marché de l’hexagone sont Cosmebio, Nature et Progrès, BDIH, définissant chacun un cahier des charges bien précis dont l’information la plus visible pour les consommateurs reste le pourcentage d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle (inscrite généralement sur les packaging des produits) et celui en bio, contenu dans les produits. Mais ces labels n’expliquent toujours pas clairement quelle est la différence entre un produit naturel et un produit biologique, ces terminologies n’ayant jusque là jamais fait l’objet d’une législation. Lire la suite sur Génération Cosméthique.

Publicités
Cet article, publié dans ...cosmétiques & parfum, ...sur les éthiquetages, Je consomme autrement..., est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Cosmétique Bio mieux définie par une norme ISO…

  1. cosmétique dit :

    Bonjour,
    Oui c’est vrai il y a tellement de produits censés être bio sur le marché mais qui ne le sont pas en réalité. Avec ce règlement, la vente sera plus surveillée.

  2. Ping : Le Guide de la Beauté Engagée… | Generation EcoGreen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s