« Ces enfants qui changent le monde » by la Fondation GoodPlanet…

Âgés entre 10 et 17 ans, eux aussi, ils (ou elles) ont envie de changer le monde et ils n’ont pas l’intention d’attendre l’âge adulte pour s’y mettre, alors leur combat commence dès maintenant ! C’est ce que nous livre « Ces enfants qui changent le monde », un ouvrage publié par la Fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand, à travers le témoignage de ces 45 bambins, filles et garçons, glané aux quatre coins du monde. Entre ceux participant chaque année au Sommet international des jeunes du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, et ceux repérés sur Internet pour leur action sur la Planète, ces jeunes ne manquent pas d’idées ni d’audace pour relever des défis de taille. Et ils nous content à travers ce livre leurs histoires exemplaires et positives.

Cassandra -10 ans- a mis en place la collecte des huiles alimentaires pour les recycler en biodiesel à Westerly aux États-Unis, quand Cameron -11 ans- sensibilise le public aux problèmes des déchets jetés dans la Nature menaçant ainsi la vie des dromadaires en Afrique, pendant que Parrys – 16 ans- a réussi à supprimer les bouteilles en plastique dans son école australienne au profit de gourdes en inox réutilisables. Grâce au programme de Felix, CM1, 4 millions d’arbres ont été plantés par des écoliers en Allemagne, depuis 2008. Quelque soit leur âge, leur provenance et leurs moyens, ils ont la fibre verte, ils ont la foi et tous leurs projets trouvent un écho favorable. Chansons, dessins, peintures, conférences, sketchs, ils mettent leur talent au service de l’environnement pour faire passer leur message et collecter des dons, leur but « sensibiliser, agir et fédérer« .

Le récit de ces belles initiatives entreprises par ces jeunes enfants, agrémenté des magnifiques photographies de Yann Arthus-Bertrand, vues d’en haut, viennent ainsi témoigner de la beauté et de la fragilité de ce monde que nos chères têtes blondes ont à cœur de préserver ou de restaurer pour faire éclore un autre monde demain. Comme Severn, la jeune fille qui a fait taire le monde pendant 6 minutes au Sommet de Rio en 1992, l’avait clamé dans son discours à l’époque, « je me bats pour mon avenir« , eux aussi ils se battent pour le leur, au quotidien à travers ces projets. Et comme l’avenir, c’est eux, cet ouvrage vient délivrer un beau message d’espoir…

Cet article, publié dans ...baby & Cie, ...et à leur échelle !, ...sur la mobilité, ...sur la pollution, ...sur la solidarité, ...sur le climat, ...sur le recyclage, ...sur les énergies, ...sur les ressources, Ils ou elles changent le monde à leur façon..., Je consomme autrement..., Je m'informe..., est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s